La boutique en ligne est le terme populaire pour désigner le commerce électronique ou l’e-commerce. Cela désigne un échange de biens ou de services (ou même, dans certains cas, d’informations) par le biais d’internet. Mais, cela ne se limite pas au net. En effet, de nombreux professionnels utilisent ce procédé depuis plusieurs années. Ils utilisent alors d’autres réseaux d’échange de données comme le EDI. En France, les boutiques en ligne se développent depuis les années 1980. Le précurseur de cette pratique a été le minitel, aussi étonnant que cela puisse paraître. Mais également en Belgique, car la majorité des webmasters de Bruxelles savent développer des boutiques en ligne from scratch ou avec un CMS.

Historique du commerce en ligne

Comme dit précédemment, les boutiques en ligne sont les ancêtres du minitel. Elles se sont énormément développées lorsque internet est rentré dans nos vies quotidiennes. Le 8 juin 2000, le parlement européen se penche sur la question des boutiques en ligne. Il adopte une directive européenne qui réglemente désormais le commerce électronique. En 2004, la France transpose cette directive et vote la loi sur la confiance de l’économie numérique.

Les différents types de boutique en ligne

Il existe plusieurs sortes de boutiques en ligne ou plusieurs types de vente.

– La vente électronique entre des entreprises privées et l’Etat. Elle se nomme la B2G. Les professionnels l’appellent aussi le « business to government ».
– La vente électronique entre différents entreprises. Elle est nommé B2B et « business to business ».
– La vente en ligne entre une entreprise et ses salariés. C’est la B2E ou la « business to employee ».
– La vente en ligne entre une entreprise et des particuliers. Elle se nomme la B2C ou la « business to consurmer ». C’est le type de vente en ligne le plus répandu.
– La vente entre particuliers. C’est la C2C ou la « consumer to consumer ».

La différence entre la vente à distance et la boutique en ligne

En réalité, il n’y a aucune différence entre ces deux termes. On entend souvent le contraire. Pourtant, la boutique en ligne est précisément de la vente à distance. Ces deux termes désignent donc la même chose.

Les boutiques en ligne entre particuliers

A titre d’exemple, Ebay, iCollec… sont des boutiques en ligne entre particuliers. Ces sites utilisent le principe de la vente aux enchères. PriceMinister et la Fnac, quant à eux, vendent sur le principe du tiers de confiance. Enfin, le Boncoin utilise le système des petites annonces. Quoi qu’il en soit, tous ces sites sont gérés par un gestionnaire de site internet qui s’assure de leur bon fonctionnement mais aussi de la sécurité des paiements.

Que peut vendre la boutique en ligne d’une entreprise à des particuliers ?

Tout peut être plus ou moins vendu sur internet. Des objets concrets sont proposés (des biens matériels) mais aussi des services (des biens immatériels). Internet a révolutionné la vente en ligne. De ce fait, les boutiques en ligne ont la particularité d’être souvent moins onéreuses que les boutiques traditionnelles. Sur la toile, on trouve principalement des produits culturels (CD, DVD, livres…), des produits technologiques (télévisions, ordinateurs…) mais aussi des produits de la vie quotidienne (nourriture, soins du corps…) et des billets de voyage.

Comment créer une boutique en ligne ?

vendre-en-ligneN’importe qui peut créer une boutique en ligne. Cependant, il faut être prudent. En effet, chaque année, des centaines de boutiques en ligne font faillite. Cela n’est pas un hasard. Gérer une boutique en ligne nécessite certaines connaissances dans le domaine du commerce mais aussi dans le domaine de l’informatique.

Dans tous les cas, un particulier ou entreprise ayant le désir de créer une boutique en ligne peut demander l’aide d’un prestataire web, spécialisé en commerce électronique. Son rôle est de faire une étude de marché particulièrement poussée. Pour cela, il étudie la concurrence. Faire appel à un prestataire Web permet souvent d’éviter les erreurs et de mettre en ligne une boutique qui n’a aucune chance de survivre face à un marché et un public toujours plus exigeants.

Le webmaster est également un allié de taille. Ce dernier s’occupe de gérer toute la vitrine de votre site internet. Que ce soit en ligne ou dans la réalité, la vitrine d’une boutique est primordiale. Le webmaster se charge donc de la rendre accueillante, attrayante et efficace. Il s’occupe aussi des différentes mises à jour servant à faire fonctionner le site internet. Le webmaster peut apporter des connaissances informatiques précieuses que certains particuliers n’ont pas. Il se charge de la partie informatique et laisse donc le gérant se charger librement de la partie commerce.

Qu’est-ce que Prestashop ?

L’utilisation de Prestashop est indispensable à l’ouverture d’une boutique en ligne. Il s’agit, en fait, d’une application Web open source. Sans elle, il n’est pas possible de créer une boutique en ligne. Cette application est soumise à la licence Open Software 3.01. Prestashop permet la gestion des paiements, de la logistique ou encore de mettre en place un comparateur de prix. L’application existe depuis 2005 et est présente dans plus de 150 pays.

Qu’est-ce qu’un CMS ?

Le CMS est un système de gestion des contenus, lui aussi, indispensable à une boutique en ligne. Le CMS regroupe plusieurs familles de logiciels. Il sert aussi bien à la création qu’à la mise à jour de la boutique en ligne. Ses fonctionnalités sont les suivantes :

– permettre à plusieurs personnes de travailler sur un même fichier
– permettre de mettre en ligne les documents nécessaires
– permettre de séparer la forme du fond d’un contenu
– permettre la structuration d’un contenu (FAQ, forums, blogs…)
– permettre d’établir une hiérarchie entre les différents utilisateurs

Le CMS vise à améliorer la rentabilité d’une boutique en ligne. Pour cela, le gérant doit prendre en compte l’ampleur des modifications qu’il veut apporter à sa boutique en ligne mais aussi la fréquence de ces changements et leur priorité (urgente ou non, par exemple).

Les bases pour créer son e-commerce

creation-webdesignQuelques conseils de base sont toujours les bienvenus et permettent, bien des fois, d’éviter de faire des erreurs de débutant. Ainsi, le premier conseil est d’établir une politique commerciale pour sa boutique en ligne. Cette dernière détermine le positionnement de l’entreprise. Le deuxième conseil est de faire très attention à l’aspect de ses produits. C’est pour cette raison que le rôle du webmaster est essentiel. Ainsi, mettre en valeur les produits vendus permet d’augmenter ses ventes. Le troisième conseil est de gérer les outils commerciaux. Pour cela, plusieurs formations existent sur la toile. Elles permettent de mieux gérer l’offre et la demande et, donc, de limiter les pertes. Elles permettent également de mieux cibler le public que l’on souhaite toucher. Enfin, le quatrième et dernier conseil est de travailler le référencement de sa boutique en ligne. Plus un site internet est visible, mieux cela est. De cette façon, il se retrouvera parmi les premiers liens sur les moteurs de recherche. Cette notion est primordiale. Pour augmenter son référencement, un gérant peut très bien se servir des réseaux sociaux, par exemple.

Gérer une boutique en ligne n’est pas toujours une chose évidente et nécessite quelques notions primordiales. Ce canal de vente ne cesse de se développer. Qui plus est, les consommateurs l’utilisent de plus en plus. Cela s’explique par la qualité des produits vendus, la sécurisation des moyens de paiement et, enfin, par la différence de prix entre une boutique en ligne et une boutique traditionnelle. Le commerce électronique a donc encore un bel avenir devant lui.