Le community management consiste à gérer une communauté sur le web : forum, site internet, mais plus particulièrement sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Google Plus et Twitter.

En quoi consiste le Community Management ?

Cette activité est assez récente et le métier de Community Manager est né avec l’explosion des réseaux sociaux. Les grandes marques et sites web ayant besoin de favoriser au maximum l’échange et l’interaction avec leurs clients, elles optent pour la communication sur les réseaux sociaux. Cela leur permet de garder le lien avec les consommateurs, d’en attirer de nouveaux et surtout de créer une véritable relation.

La mission principale du Community Manager est de transmettre un message à l’ensemble de la communauté en ligne. Par exemple, le Community Manager d’une marque de soda aura pour mission de partager des informations, des promotions, des images ou encore de proposer des jeux concours pour fidéliser la clientèle et attirer de nouveaux membres.

Animer et fédérer une ou plusieurs communautés sur internet : telle est la définition principale du Community Management. Cependant, le community manager peut avoir plusieurs missions.

Cette tâche n’est pas forcément évidente à gérer soi-même. C’est pour cette raison que les agence Web vous le proposeront mais pour des tarifs pas forcément tout doux. Tournez-vous donc vers un Webmaster à Wavre, Ottignies, Namur ou n’importe quelle région.

Les fonctions du Community Manager

Le Community Manager peut être amené remplir différentes fonctions.

Parmi celles-ci, on peut citer :

– L’organisation des échanges sur la communauté : il veille à ce que la cohésion du groupe, que chacun poste son message au bon endroit par exemple et ne s’écarte pas du sujet principal.
– La modération et le rappel des règles morales au sein de la communauté : il fait en sorte de faire respecter les règles de courtoisies dans les échanges entre les membres.
– Encouragement et incitation à la participation des membres : il participe aux discussions afin d’entraîner les membres à communiquer davantage, si possible autour de la marque ou de l’entreprise.
– Promotion de la marque, du site ou de l’entreprise : il est actif en termes de communication et de messages promotionnels de la marque.
– Surveiller l’e-réputation de la marque ou société sur les réseaux sociaux : il fait de la veille, vérifie que la réputation de la marque n’est pas entachée (en consultant les avis et commentaires par exemple).

Les compétences du Community Manager

webdesignerLe Community Manager, ou Gestionnaire de Communauté, doit avoir plusieurs compétences, selon la société ou marque qu’il représente, celles-ci peuvent varier. Mais on retient, parmi les essentielles :

– La connaissance de son métier incluant la ou les thématique(s) qu’il aborde à travers son activité. Par exemple, s’il anime la communauté d’une marque de vêtements pour adolescents, il doit en connaître les tendances, le comportement de l’internaute adolescent sur le web, le comprendre et ainsi pouvoir lui transmettre un message clair. On ne s’adresse pas en effet de la même manière à un groupe d’adolescents qu’à un groupe de cadres supérieurs dans le domaine des nouvelles technologies.

– Le Community Manager doit maîtriser le jargon du métier, les codes et bonnes pratiques. Par exemple, il doit connaître la législation en vigueur concernant la protection des données personnelles.

– Il doit connaître parfaitement le fonctionnement des réseaux sociaux qu’il utilise (Facebook, Twitter, Youtube, My Space, le blogging, les forums…), les bonnes et mauvaises pratiques, notamment comment éviter un « bad buzz » et ne pas lui même entacher la réputation de la marque.

– Il doit avoir la capacité à mobiliser des partenaires autour de son activité.

– Il doit maîtrise les techniques de veille et d’investigation sur le web. Par exemple, s’il souhaite avoir une idée comparative entre sa marque ou son entreprise et un concurrent, il doit savoir mettre en oeuvre les moyens les plus efficaces pour y parvenir.

– Il peut être amené à gérer lui-même un site web et pour cela doit connaître les différents CMS tels que WordPress afin d’y ajouter du contenu et de l’optimiser pour le référencement.