Une animation Flash est le nom donné à un type d’animations développé à l’aide d’outils propriétaires créés par la société Adobe, généralement nommés « outils Flash ». Les animations Flash possèdent deux caractéristiques qui les distinguent des autres types d’animations : elles peuvent utiliser aussi bien des images « bitmap » que vectorielles et peuvent ou non être interactives grâce à l’emploi du langage ActionScript. Le son est bien sûr pris en charge par ce format. Les animations Flash sont bien connues des internautes qui les consultent le plus souvent dans leur navigateur ; elles sont également accessibles sur de simples écrans sous forme de dessins animés et de films. Ce type d’animations fait le bonheur des prestataires Web qui peuvent ainsi proposer à leurs clients des interfaces animées et visuellement plus riches que celles proposées par la combinaison de l’HTML et des feuilles de style CSS.

Historique

Si les sociétés FutureWave puis Macromedia sont à l’origine de Flash, c’est le rachat de Macromedia par Adobe en 2005 qui explique qu’aujourd’hui le nom de cette société soit toujours associé à cette technologie.

Bien avant 2005, Flash a été utilisé par des producteurs de dessins animés et de films. Dès 1997, John Kricfalusi lance une série de dessins animés destinés à Internet, The Goddamn George Liquor Program. En 2003 c’est un film entièrement réalisé avec Flash, intitulé Magos y Gigantes, qui est produit par la 20th Century Fox. Le succès de Flash dans le cinéma d’animation est toujours aussi grand ; pour preuve, les deux volets de Kung Fu Panda (2008, 2011) l’utilisent pour leur séquence d’ouverture.

Les animations Flash ont également développé le marché des animations « pour adultes », qu’il s’agisse d’œuvres érotiques, pornographiques ou simplement d’animations à la tonalité sarcastique et cynique ; dans cette veine, Happy Tree Friends (à partir de 1999) a été un grand succès.

Avantages et inconvénients techniques

Le principal avantage de Flash pour l’artiste désireux de diffuser son film sur Internet est que le lecteur officiel permettant de « lire » l’animation, nommé Adobe Flash Player, est très largement installé, notamment sous la forme d’un plug-in disponible dans les navigateurs. Il existe même des alternatives libres à ce lecteur, tels Gnash et LightSparc. Une étude indépendante menée par Millward Brown en 2010 montrait que plus de 99% des utilisateurs d’Internet possèdent le plug-in permettant de lire une animation Flash. Enfin, une version de ce lecteur permet de lire l’animation sans le moindre navigateur, à la manière d’un film classique.

Le fait que Flash sache travailler avec des images vectorielles est également intéressant lors de la finalisation pour transférer l’animation vers une pellicule de 35 mm sans aucune déperdition de la qualité.

L’inconvénient majeur des animations au format Flash est qu’elles dépendent étroitement des performances de ce format ainsi que celles du lecteur d’Adobe. Par exemple, les utilisateurs de Linux peinent encore à lire toutes les animations Flash disponibles du fait des limitations techniques du lecteur sur ce type de système d’exploitation. Les systèmes basés sur Mac OS ont également rencontré des problèmes de compatibilité dans le passé.

Outils de développement

webdesignLes développeurs désireux de créer une animation en Flash doivent créer un fichier, portant souvent l’extension swf. Pour ce faire, Adobe vend toute une gamme de produits, dont Flash MX et Creative Suite. Flash MX est un IDE, un environnement de développement intégré, alors que Creative Suite permet plus spécifiquement de créer du contenu multimédia.
Le développeur peut également être amené à maîtriser ActionScript, le langage d’Adobe définissant les possibilités interactives d’une animation Flash. Ce langage, qui doit beaucoup au JavaScript et à Java, est orienté objet, statique et fortement typé. Il peut également s’écrire dans un dialecte du XML, le MXML, quand il est utilisé avec le framework Adobe Flex.

Vous pouvez trouver des exemples d’animation Flash réalisées avec Made Simple ici :

ou ici : https://www.youtube.com/embed/AEMEjXQE8Uo

Conclusion

Outil puissant et très répandu, Flash permet de créer des animations de haute qualité. Sur ordinateur, il n’est que lentement concurrencé par les récents développements de l’HTML et des feuilles de style CSS (HTML5, CSS3). Un autre concurrent est l’animation SVG mais elle demeure pour l’heure beaucoup moins populaire. Les animations Flash conviennent aussi bien au prestataire Web soucieux d’améliorer l’interface de son site qu’à l’artiste désireux de faire connaître rapidement la qualité de son travail. À peu près tous les webmasters freelance de la région d’où vous provenez comme Bruxelles, par exemple, sauront vous proposer leur tarif quant à la création d’une animation Flash.

Edit 2018 : le flash est maintenant obsolète – Nous utilisons les technologies d’animation de CSS3, HTML, les SVG, le JavaScript, etc.