Google plus est une application lancée par Google en juin 2011. Il s(agit en fait d’un réseautage social. Au départ elle n’était accessible que par un système d’invitation avant de devenir ouverte au grand public à partir du 20 septembre de la même année. Elle est devenue très rapidement le deuxième réseau social au monde puisque depuis janvier de cette année Google + a dépassé en nombre d’inscrits Twitter jusque-là numéro deux après Facebook. Si on en croit les médias, le pari du moteur de recherche est tenu dans son but de concurrencer Facebook. Ce réseau fonctionne grâce à des « cercles » à travers ce qui peut être l’équivalent du fil d’actualité de Faceboook, il est possible ainsi de suivre les mises à jour des personnes avec qui on est en contact. Il est possible grâce à la zone de saisie de se mettre à niveau sur l’utilisation des icônes à télécharger ou sur les états. Il est possible aussi de partager des photos et même des vidéos très simplement.

Fin janvier, il est passé de 60 millions d’utilisateurs en 2011 à plus de 90 millions d’utilisateurs, il faut noter par contre que les inscrits passent moins de temps sur ce réseau que sur Facebook par exemple. En fait, il serait évalué grâce à des études entreprises à un peu plus de trois minutes par mois alors que sur Facebook, le temps moyen passé est de plus de six heures par mois. Google estime cependant que ces chiffres ont été sous-estimés malgré le fait que deux études aillent dans ce sens.

Histoire de Google plus

La naissance de ce réseau

google-plus-logoPour Google, ce projet de réseau social n’était pas le premier, plusieurs autres tentatives avaient déjà été faites. Orkut avait été lancé en 2004, suivi de Wave en 2009 pour terminer avec Buzz début 2010. Même si Google avait fait énormément d’effort pour parvenir au succès, mais il n’a jamais été au rendez-vous. C’est le PDG de l’époque Éric Schmidt en 2011 qui a reconnu avoir raté le virage social du Web et il s’est même dit en partie responsable de ces échecs successifs.

Lorsqu’un autre projet s’annonce, il est présenté dans une version bêta. La stratégie mise en place est comparable à celle de Gmail, des invitations sont alors transmises à des personnalités travaillant dans le monde de l’informatique. En distribuant ses invitations dans tout le Web à ces différentes personnalités, il leur donne une certaine importance et accorde une sorte de privilège à celui qui la reçoit. Au bout d’un certain temps, le système ne peut plus accepter quiconque, car la demande s’est avérée très forte et il sature.Le 18 juillet 2011, il ouvre alors ses portes au grand public en France. Toute personne qui dispose déjà d’un compte Google peut accéder sans problème à ce service. Il remettra alors en place le système des invitations, mais cette fois sans restriction.Deux mois après il sera ouvert à destination de tout public et cette fois le succès est de la partie. Dans sa conception, il est semblable à une couche qui aurait été ajoutée aux services déjà existants. Un référenceur pourra s’en servir afin de promouvoir certaines activités.

Caractéristique de Google +

Les cercles sont en effet des groupes de contacts qui diffèrent et que l’utilisateur crée lui-même. Ensuite, il va pouvoir choisir les informations qu’il veut partager et avec qui un peu comme dans le concept des aspects chez Diaspora. Les contacts faisant partie d’un même cercle connaissent les membres, mais n’ont en aucun cas accès aux noms des personnes. Les paramètres protégeant la vie privée offrent l’opportunité de cacher les membres d’un cercle aux autres membres. Cela concerne aussi les membres des cercles dont l’utilisateur fait partie. En fait, c’est le système qui tient lieu de liste d’amis comme on peut la trouver sur Facebook et d’autres réseaux. Les bulles appelées hangouts sont un chat pouvant réunir entre 2 et 10 personnes en simultané. Il est possible également de suggérer à des amis de regarder les vidéos grâce au bouton partage dans une bulle.

Autres fonctionnalités du compte Google +

Les utilisateurs de Picasa peuvent stocker autant d’images qu’ils le désirent, alors que les autres ndoit se limiter au stockage autorisé. Il est possible d’envoyer directement ses photos depuis un iOS ou un smartphone en Android. Il est également possible de communiquer en instantané via le chat Google Talk soit de la même façon qu’avec Gmail soit grâce à la fonction Huddle disponible sur iPhone ou Android ainsi que par SMS. Les vidéos YouTube peuvent être regardés directement depuis Google +. Il est aussi possible d’avoir accès au bouton j’aime qui a été mis en place. Des jeux sont également disponibles, à sa sortie il comprenait 16 jeux et aujourd’hui on en compte 38.

Il est possible d’utiliser le format GIF pour ajouter des images animées comme photo de profil.

Accueil réservé à ce réseau social

On peut dire que dans l’ensemble les médias spécialisés ont très bien accueilli cette arrivée d’un nouvel acteur dans ce domaine certainement du fait de l’image de crédibilité de Google dans certains domaines comme le référencement par exemple. Les Internautes l’ont trouvé à leur goût si l’on en croit le grand nombre d’inscriptions dès le départ. Il ne cesse de grandir au fil du temps.

N’hésitez pas à visiter notre profil Google + ou à nous demander un devis pour la création d’un site Web car nous sommes des webmasters freelance anciennement basés à Liége et Louvain-la-Neuve.