HTML est l’abréviation de l’expression « Hypertext Markup Language ». Il s’agit d’un format spécifique de données.Ce dernier a été spécialement conçu pour les pages internet. Sa maîtrise est essentielle pour créer un site internet car le HTML est un langage de balisage. A ce titre, il permet l’écriture de l’hypertexte. Cela explique donc son nom. L’hypertexte n’est pas sa seule et unique fonction. Le HTML permet également la structure sémantique des pages web et la mise en page des contenus d’un site statique. C’est l’essence même d’un site vitrine qui permet d’exposer son activité. Il permet d’incorporer des fichiers audiovisuels et, aussi, des programmes informatiques afin de créer un site dynamique. Enfin, il permet la création de documents interopérables.

Historique

Le langage HTML est apparu pendant la première moitié des années 1990. A l’époque, il n’existait pas de technologie web. Javascript n’était même pas encore conçu. Le langage HTML se développe très rapidement et devient vite essentiel et primordial à la toile. Depuis les années 1997, son évolution est fortement ralentie. Cependant, encore aujourd’hui, le langage HTML4 est utilisé pour la création de pages internet. Le HTML5 est étudié depuis l’année 2008 et vous pouvez l’apprendre grâce au site de W3school ou sur Twitter Code Academy.

D’où vient le langage HTML ?

Ce langage est une des trois bases d’internet. Il a été créé en même temps que le HTTP (Hypertext Transfer Protocol) et que les adresses web. A la base, HTML devait uniquement être utilisé pour taper des hypertextes et les lier avec d’autres documents internet grâce à des hyperliens. En 1991, Tom Berners-Lee annonce officiellement le web. Mais, il parle d’un langage SGML bien que ces documents se terminent par le suffixe « .html ». Il s’agit en réalité d’un coup médiatique. Le SGML était perçu comme étant le langage le plus prometteur par les professionnels. Tom Berners-Lee pensait le contraire et a donc camouflé le langage HTML. La première version HTML permettait de mettre un titre, des sous-titres, des hyperliens, et de structurer le contenu. La plupart des webmaster freelance en Belgique sont formés à l’utilisation de ce langage.

L’évolution

webdesignEn 1993, une nouvelle version HTML est proposée. Elle pourrait s’appeler HTML 1.0, même si cette dénomination n’a jamais été rendue officielle. La principale modification est l’évolution du langage web. Depuis cette année, on utilise l’expression « HTML + » pour désigner les futures versions. Le langage se développe principalement sur le navigateur NCSA Mosaic. C’est là qu’il connaîtra ses principaux changements. Ainsi, l’élément IMG est inventé. Ce dernier permet d’ajouter des images aux pages web. Les formulaires sont également créés. Grâce à eux, il est désormais possible de passer des commandes et donc de faire du commerce électronique. Le formulaire est à l’origine du site dynamique, il rend internet interactif. Le langage PHP est utilisé pour renforcé cet aspect interactif. Il s’agit d’un langage de programmation intimement lié aux fonctionnalités du HTML.

L’année 1994 est marquée par l’arrivée de Netscape Navigator 0.9. Cela permet au langage HTML de développer toutes les fonctions concernant la mise en page et la description sémantique (logos et notes, par exemple). Les feuilles de style en cascade (appelées CSS) intègrent également le langage HTML.

En 1995, le World Wide Web (W3C) propose d’afficher le résultat de ses recherches sur HTML + (qui est alors la future version : HTML 3.0). Cette nouvelle version supporte désormais des expressions mathématiques plus compliquées, des figures mais intère aussi un système CMS (système de gestion de contenu). Le principal développeur de cette version est Dan Connolly.

En 1997, la spécification de HTML 302 est publiée par le World Wide Web. On apprend alors que le langage web pourra standardiser les tables et les éléments de présentation. La même année, c’est la spécification de HTML 4.0 qui est publiée. Les nouveautés se centrent sur le balisage. Ce dernier veut être rendu plus fluide et plus pertinent. Toutes les nouveautés apportées se retrouvent alors jusqu’à la version XHTML 1.0.

A partir de 2007, le langage HTML n’est plus du tout perçu comme une application du SGML (Standard Generalized Markup Language). C’est désormais le XHTML qui domine. Ce nouveau langage agit comme une application du XML (Extensible Markup Language). La même année, un nouveau groupe de travail est créé. Ce dernier a pour objectif de relancer le développement du XHTML. L’objectif est de se concentrer sur la sémantique des documents et la création d’applications en ligne. Le groupe de travail veut aussi fournir une interface utilisateur plus complète. Cette dernière sera alors composée de différents menus, et d’une barre de progrès.

Quel avenir pour ce langage ?

En 2011, le langage HTML rencontre quelques difficultés. Ian Hickson (ingénieur chez Google et développeur du HTML5) et le groupe du travail sont en mésentente. Cette discorde conduit les deux parties à créer une version HTML en perpétuelle évolution. Cette nouvelle version se nomme le HTML Living Standard. Encore aujourd’hui, cette version ne cesse d’évoluer. Le but est de coller parfaitement aux fonctions des navigateurs. Le HTML Living Standard inclut dans ses fonctionnalités le HTML5.

Les différentes versions du HTML sont de moins en moins officielles. Cependant, les professionnels en sont bien informés. En effet, le HTML ne cesse de se développer et reste à la base du langage internet. Sans lui, il est très difficile de créer et d’entretenir un site internet. Qui plus est, ses multiples fonctionnalités ont permis, au fil du temps, de compléter cette application et d’en faire un langage de référence, voire plus encore. Désormais, les nouvelles versions du HTML ne portent plus aucun numéro mais sont nommées par un langage de description (c’est le cas du HTML Living Standard). Si vous le souhaitez, nous pouvons, bien sûr, vous aider lors de la création de votre site Internet car nous sommes de la région de Wavre.